Rediffusion du Conseil communal, permis de végétaliser et prime langes lavables: 3 avancées proposées par Visons Demain – Décembre 2020

Rediffusion du Conseil communal, permis de végétaliser et prime langes lavables: 3 avancées proposées par Visons Demain – Décembre 2020

Le mouvement citoyen Visons Demain se réjouit.

Prime pour les langes lavables

Il y a deux mois, lors du Conseil du 19 octobre, nous avons proposé au Conseil d’adopter une délibération prévoyant une campagne de sensibilisation pour l’utilisation des langes lavables ainsi que l’adoption d’un règlement pour octroyer une prime de 250 € aux ménages ayant acheté des langes lavables pour leur bébé. Le Collège avait répondu que l’idée était intéressante , tout en prévenant que la prévoir déjà pour 2021 semblait prématuré. C’est donc avec joie que nous avons découvert d’une part la création d’un article budgétaire dans le budget 2021 pour la création d’une prime langes lavables ainsi que l’adhésion à l’action zéro déchets « campagne de sensibilisation aux langes lavables » (organisée par Intradel). Cela a été voté par le Conseil communal de ce mardi. Nous espérons que le montant de la prime qui n’est pas encore décidé sera de 250 € par ménage afin de convaincre un maximum de parents de découvrir cette nouvelle solution qui n’a plus rien à voir à ce qui se faisait il y a 50 ans.

Permis de végétaliser

L’an passé, un groupe de travail de Visons Demain a préparé un projet centré sur les forêts urbaines et l’embellissement des quartiers qui favoriserait les initiatives citoyennes par la verdurisation de petits espaces publics. Nous l’avons présenté au Service Environnement de la Ville puis lors de la réunion du PCDN (Plan communal de développement de la nature), lors de laquelle deux projets de plantation ont été avalisés ainsi que le principe de créer un permis de végétaliser à Visé.

Nous avons finalisé notre projet après le premier confinement et nous l’avons transmis au 1er échevin, Francis Theunissen et au Service Environnement. Ce dossier contenait notamment tout un dispositif de mise en oeuvre du permis de végétaliser. Même si nous espérions un peu plus d’ambition dans la réponse reçue l’échevin, notamment pour les projets dans les villages, c’est avec joie que nous avons découvert ce lundi sur le site de la Ville que … le permis de végétaliser a désormais été créé . Et les objectifs poursuivis sont ceux de notre dossier.

Une adoption en Conseil communal et une communication vers les citoyens aurait sans doute été préférable mais ne boudons pas notre plaisir. Nous espérons que l’information et l’accompagnement de ce nouvel outil pour accroître la biodiversité dans les quartiers et les villages prendra de l’ampleur dans les prochaines semaines.

Retransmission vidéo du Conseil Communal

Dès l’installation de la nouvelle majorité, nous avions proposé une délibération en vue de la retransmission en direct des séances du Conseil communal sur internet dans un esprit de participation des citoyens à la vie politique – voir le texte proposé le 18 décembre 2018. Devant les réticences du collège, nous avons proposé une seconde motion – la bourgmestre nous avait alors répondu «  que cette proposition est prématurée et qu’il faut l’étudier, que le collège reviendra ultérieurement avec la question » – et requestionné le Collège à plusieurs reprises, en reprécisant à chaque fois notre proposition et en suggérant qu’un premier test ait lieu. Lors du Conseil d’octobre dernier, la bourgmestre V. Dessart nous avait indiqué que la position du Collège n’avait pas changé :  « Le collège n’est pas partisan de la retransmission du conseil.  » Aussi, qu’elle ne fut pas notre surprise de découvrir sur la page Facebook de la Ville que la séance de ce mardi serait bel et bien retransmise sur Youtube sans même que les conseillers aient été informés

Ils ont enfin compris avons-nous pensé ! Nous nous sommes donc félicités en début de réunion que cette diffusion sur internet ait enfin lieu mais la Bourgmestre a douché notre enthousiasme en précisant que la retransmission avait lieu car elle était obligatoire en raison des mesures Covid mais que le Collège ne souhaitait toujours pas l’organiser en dehors de cette obligation. Nous espérons toutefois que l’expérience et son succès (468 vues !) fera réfléchir le Collège et que le provisoire deviendra définitif. C’est une question de démocratie !

Au-delà de ces avancées, le Conseil a adopté le budget 2021 majorité contre opposition, un budget qui montre une poursuite de la dégradation de la situation financière de la commune même s’il présente un léger boni qui s’avère extrêmement fragile au vu des incertitudes qui pèsent sur les recettes notamment fiscales, suite entre autres aux conséquences sociales difficiles découlant de la crise du Covid 19. Un budget aussi qui appelle certaines critiques sur le choix des investissements prévus.

Visons Demain poursuivra son action à la fois critique et constructive dans l’intérêt de tous les citoyens de la commune.

Caroline Van Linthout et Martial Mullenders, conseillers communaux Visons Demain